Vision Zéro

Denis Coderre accompagné d'Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif, de Marc-André Gadoury, responsable des dossiers vélos et d'Elsie Lefebvre, conseillère associée au transport et vice-présidente de la STM, annonçait le lancement d’une campagne de sensibilisation visant à faire prendre conscience aux usagers de la route la quantité de décès et de blessés graves.

Montréal souhaite conscientiser ses citoyens aux accidents de la route avec une campagne de sensibilisation déployée hier.
Depuis le début de l’année, le Service de police de Montréal (SPVM) a recensé 16 accidents mortels causant le décès d’un individu. En tout, ce sont dix piétons, deux cyclistes, deux conducteurs d'automobile et deux passagers d’automobile qui ont perdu la vie dans les rue de Montréal en 2017 à ce jour. «Peu importe la quantité de décès ou de blessés graves, c’est inacceptable», affirme Denis Coderre lors du lancement de sa nouvelle campagne. À pareille date l'an dernier, 15 accidents avaient causé le décès d'usagers de la route.

Ne visant aucun utilisateur de la route en particulier, cette campagne ce veut une première étape de conscientisation. «Si on veut amener un respect, on doit faire prendre conscience», poursuit-il en soulignant que la campagne lancé servira de prise de conscience aux Montréalais.

La première étape de la campagne est une vidéo dans laquelle on voit des Montréalais estimer le nombre de blessés graves et de décès dans les rues de la métropole annuellement. Au terme des questions, les citoyens concluent unanimement que peu importe la quantité d’accidents, elle serait trop grande s’ils impliquaient des membres de leur famille.

«Avec ce message, explique M. Coderre, on veut changer la perception des gens, leur faire prendre conscience que ce n’est pas juste des statistiques.»

En plus de la vidéo, 150 affiches publicitaires prendront d’assaut les rues de Montréal à partir de la mi-novembre pour diffuser plus largement le même message. Le déploiement et la conception de cette campagne sont estimés à 150 000 $.

La Ville de Montréal lançait, hier, une campagne de sensibilisation de sécurité routière dans le cadre de la stratégie «Vision zéro».

Cette campagne de sensibilisation, réalisée par l’agence de communication Orange Tango, s’insère dans la stratégie «Vision zéro» adoptée en septembre 2016 par la Ville de Montréal. Cette action mise en place aujourd’hui en est une parmi tant d’autres pour atteindre cet objectif assure le maire Coderre. Notamment, le plan de réduction des limites de vitesse à 30 et 40 km/h ainsi que l’installation de radars photos sont des mesures prises en vu diminuer le nombre de blessés et de décès sur la route.

Pour le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), partenaire de la campagne avec six autres organisations, Montréal est sur la bonne voie en sensibilisant ses citoyens face à la «Vision Zéro».

«Cette campagne nous prend par le cœur, pas par la tête», souligne Véronique Fournier, directrice générale du CUEM. «On est tous piétons, cyclistes ou automobilistes et on consomme ce qui arrive par camion, alors c’est important de s’adresser à tout le monde», poursuit-elle.

 

SOURCE: Journal de Montréal